C’est ça la corrida


 

  On est Samedi le 4 Avril 2009

il est 9 heures sur mon balcon il fait 11°

 

 

et voici le coup d’oeil par ma fenêtre, le vrai printemps s’approche… :

 

 

 

 

 

Cruauté, obscurantisme et imbécillité :

C’est ça la corrida

 

Il y a de cela une cinquantaine d’années j’ai assisté à une corrida avec mise à mort des taureaux, à Fréjus, sur la Côte d’Azur. Les vieilles arènes romaines servaient de décor majestueux à la torture et à la tuerie des taureaux. J’ai vu une fois, ça m’en a dégoûté pour toujours.

Pourtant l’ambiance était des plus joyeuses et festives et la musique typique des plus entraînante, jusqu’à ce que le picador faisait son entrée dans l’arène… je donne la parole à  l’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » :

                                                  

Après différentes passes de cape exécutées par un torero dont le but est de leurrer le taureau, de le fatiguer, d’amoindrir ses forces intervient le picador.
Le picador est le cavalier-bourreau à cheval, qui inflige de larges et sanglantes blessures au taureau avec une pique dont l’extrémité est terminée par une pyramide triangulaire d’acier, tranchante comme un rasoir.
Pesant de toutes ses forces sur cette pique, le picador l’enfonce dans le corps du taureau une ou plusieurs fois, vrillant souvent la blessure, lésant les muscles de l’animal, le faisant saigner abondamment. Pendant ce temps, le taureau cherchant à se défendre donne des coups de corne, mais le cavalier est hors d’atteinte et c’est le cheval qui reçoit les coups. Presque toujours blessé, souvent renversé, le cheval est tellement terrorisé que pour l’obliger à rester immobile dans l’arène en présence du taureau, ses yeux ont été aveuglés par un bandeau, ses oreilles bouchées, il est souvent drogué.
            
La corrida se poursuit par des poses de banderilles, plantées fortement dans le corps des taureaux par les toreros ; les banderilles sont des bâtons de bois, terminés par des crochets de fer de plusieurs centimètres qui entrent dans la chair, font souffrir les animaux et à chacun de leurs mouvements agrandissent leurs plaies.

Au moment de la mise à mort du taureau, le matador (tueur) prend une épée, il en transperce le thorax de l’animal, une et souvent plusieurs fois. Pour terminer cette séance de tortures, meuglant ses souffrances, le sang lui sortant par la bouche, le taureau tombé à terre est frappé avec un poignard dont la lame est enfoncée et tournée dans sa tête.

Clique sur le lien ci-dessous pour la vidéo de l’agonie d’un taureau :

http://www.youtube.com/watch?v=N9EjWES7aXs

 

 

Des tortionnaires aux mains pleines de sang, les toreros, ici avec les oreilles de la bête sacrifiée. 

Sur les gradins, des individus stupides qui regardent.

 

Voici la belle complainte de Francis Cabrel 

La corrida


Depuis le temps que je patiente
Dans cette chambre noire
J’entends qu’on s’amuse et qu’on chante
Au bout du couloir ;
Quelqu’un a touché le verrou
Et j’ai plongé vers le grand jour
J’ai vu les fanfares, les barrières
Et les gens autour

Dans les premiers moments j’ai cru
Qu’il fallait seulement se défendre
Mais cette place est sans issue
Je commence à comprendre
Ils ont refermé derrière moi
Ils ont eu peur que je recule
Je vais bien finir par l’avoir
Cette danseuse ridicule…

Est-ce que ce monde est sérieux ?
Est-ce que ce monde est sérieux ?
Andalousie je me souviens
Les prairies bordées de cactus
Je ne vais pas trembler devant
Ce pantin, ce minus !
Je vais l’attraper, lui et son chapeau
Les faire tourner comme un soleil

Ce soir la femme du torero
Dormira sur ses deux oreilles
Est-ce que ce monde est sérieux ?
Est-ce que ce monde est sérieux ?
J’en ai poursuivi des fantômes
Presque touché leurs ballerines
Ils ont frappé fort dans mon cou
Pour que je m’incline

Ils sortent d’où ces acrobates
Avec leurs costumes de papier ?
J’ai jamais appris à me battre
Contre des poupées
Sentir le sable sous ma tête
C’est fou comme ça peut faire du bien
J’ai prié pour que s’arrête
Andalousie je me souviens

Je les entends rire comme je râle
Je les vois danser comme je succombe
Je pensais pas qu’on puisse autant
S’amuser autour d’une tombe
Est-ce que ce monde est sérieux ?
Est-ce que ce monde est sérieux ?
Si, si hombre, hombre
Baila, baila

Hay que bailar de nuevo
Y mataremos otros
Otras vidas, otros toros
Y mataremos otros
Venga, venga a bailar…
Y mataremos otros

Si c’était un affrontement loyal, d’égal à égal…   

Toutes les images de ce billet proviennent du Net

7 Comments

  1. Ggo
    Posted 4 avril 2009 at 12 h 14 min | Permalink | Répondre

    … Bonjours … … Et bon Week-end … Erwin …… Je ne rajouterais rien … mais … Est-ce que ce monde est sérieux …… Clique ci-dessous …http://cid-8362420908130d49.skydrive.live.com/self.aspx/8%20Diapos%20-%20PPS%20-%20La%20Paix%20-%20La%20Foi%20-%20L%7C4Amour%20-%20L%7C4Espoir/4.%20La%20Corrida.pps… Amitié … et à bientôt …… Ggo …

  2. Aschi
    Posted 4 avril 2009 at 16 h 44 min | Permalink | Répondre

    Bonsoir ErwinComment cette tradition absurde peut-elle, encore de nos jours, dans notre société civilisée, justifier une barbarie ? Comment peut-on, en conscience, tolérer qu’au début du XXIe siècle l’on puisse, pour le plaisir d’un divertissement, faire souffrir et tuer un animal ? ".Grandeur des corridas? Grandeur de la lâcheté. Donner la mort après tant de souffrance ne grandi pas les hommes loin de là !!AmitiésAschi

  3. estelle
    Posted 4 avril 2009 at 22 h 26 min | Permalink | Répondre

    Bonsoir ErwinJe suis touchée car moi aussi je suis contre à fond cette tuerie,cet assassinat immonde,de gens malades,assoiffés de souffrance animale..Je milite pour la defense,le respect animal et ne peut qu approuver ton billet.Gros bisous,tu me manques déjà sur fb,toi qui a toujours le petit mot reconfortant,ou drole,pour les autres..Tu es un vrai Humain Erwin,et je pense à toi tout les jours,à t envoyer de la force,et plein de <3Estelle M.

  4. Myriam
    Posted 6 avril 2009 at 15 h 24 min | Permalink | Répondre

    ……dégueulasse……si j’étais un taureau, je leurs arracherais les cou….. et laisserais crever à petit feu ces sal…. de matadors!!!!

  5. Sylviane
    Posted 8 avril 2009 at 11 h 19 min | Permalink | Répondre

    une fois de plus la bêtise humaine m’effraie!Bisous

  6. Nadege
    Posted 8 avril 2009 at 18 h 22 min | Permalink | Répondre

    re Erwin ,J’ai écouté un débat hier sur la corrida ceux qui étaient pour des pro bien sure disaient c ‘est de l art alors hitler était un artiste a sa façon puisque tué est devenu un art, du n importe quoi!bisou Nadége..pfff

  7. Nadege
    Posted 8 avril 2009 at 18 h 24 min | Permalink | Répondre

    Heureuse que tu ai reprit tes billets de ‘il etait’…..j ‘aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :