Noël de par le monde – Suisse


 

 
cloches
 
Noëls de par le monde…
 
drapeau_suisse
 
SUISSE – SCHWEIZ – SVIZZERA – SVIZRA
 
  

Last but not least… le dernier, mais pas des moindres !

Pour évoquer un Noël Suisse je puise dans mon recueil "Raconte Grand-papa, raconte…" que j’ai fait pour mes petits-enfants, le chapitre "Mon beau sapin" écoute, écoute…  

Mon beau sapin Une fois de plus, c’est une odeur qui me vient à l’esprit quand je pense aux Noëls de mon enfance. L’odeur de sapin, mêlée à celle des biscuits que maman fabriquait dans le four de sa cuisinière à bois.

Sans avoir une éducation religieuse à la maison, nous fêtions toujours Noël très chaleureusement, je crois quil y avait quelque chose de la mélancholie russe qui nous baignait.

Le 24 décembre, veille de Noël, après le souper, nous devions aller au lit comme tous les jours.

Je n’oublierais jamais la joie qui m’envahissait lorsque maman ou papa nous réveillait au milieu de la nuit. Déjà je sentais l’odeur si caractéristique et si prometteuse du sapin.

Avec respect, presque religieusement, nous TEXTEnous dirigions vers le salon illuminé par les bougies d’une immense sapin qui touchait le plafond. Sapin garni de chocolats multicolores, de boules, guirlandes et cheveux d’anges.

Sous l’arbre, une grande crèche avec tous les personnages traditionnels et un grand troupeau de moutons. Sur un guéridon s’entassaient les cadeaux dans leur emballage de fête coloré, munis de beaux rubans et d’étiquettes que nous tentions de déchiffrer du coin de l’œil, mine de rien…

Nous chantions des chants de Noël, papa jouait du violon. C’était toujours le plus jeune qui avait le droit de distribuer les cadeaux. Nous recevions toujours de l’utile; des habits ou des chaussures, mais également des jouets. En général ces derniers étaient fabriqués par papa. Nos premiers plots, nos premiers animaux, les petits chars et petites voitures étaient soit en bois, soit en aluminium, matières que papa savait transformer comme un artiste. Maman nous tricotait des pulls ou confectionnais des pyjamas. Tout nous faisait grand plaisir, même les habits

Nous savions que les cadeaux ne tombaient pas du ciel, que c’était maman, papa, les grands-parents ou d’autres membres de la famille qui nous les offraient. Nous savions que papa devait travailler dur pour pouvoir nous offrir des choses que nos copains d’école nous enviaient… alors tu penses, Noël !  

Après le grand déballage c’étaient les grandes effusions de remerciements de part et autre.

Presque toujours grand-maman et grand-papa passaient les fêtes de Noël chez nous.

Maman faisait les meilleurs biscuits du monde !  Les mandarines, oranges, dattes, noix et noisettes ne manquaient jamais. À cette époque là, c’était le seul moment de l’année où ces friandises faisaient leur apparition chez nous.

Le 25 décembre, à midi, la salade russe ne manquait jamais sur la table de fête. Un Noël sans salade russe n’aurait pas été Noël !  C’est toujours papa qui la faisait, cette fameuse salade russe. Elle n’avait sûrement aucun rapport avec ce que tu connaîs sous cette appellation. C’est un mélange de bœuf bouilli maigre, de pommes de terre cuites en robe des champs, de carottes rouges, de concombres aux épices et de harengs. Le tout coupé en petits dés et assaisonné de crème aigre.

J’en raffole toujours, et voilà pourquoi il y en a toujours sur notre table de Noël. J’avais une soeur et trois frères, tous nous perpétuons cette tradition.   

J’ai tenté de créer cette même ambiance, comme mes parents ont su rendre vivante autour du sapin de Noël, avec mes enfants et j’espère qu’eux aussi se souviendront des beaux sapins de Noël de leur enfance.

En Suisse nous avons quatre langues nationales, nous pouvons donc dire :

en allemand   Fröhliche Weihnacht !

en français  Joyeux Noël !

en italien  Buon Natale !

en romanche Legreivlas fiastas da Nadal !   

 

Et voici comment,

mon épouse et moi nous te le souhaitons :

 

noël toi et moi

                             

Je tiens à remercier les auteurs des textes que je me suis permis d’utiliser pour cette série des Noëls de par le monde. Quand je connaissais l’auteur ou quand j’avais un lien je l’ai indiqué.

Si toutefois il y en a qui veulent que j’enlève leur texte – ou que je corrige quelque chose – je les prie de me le faire savoir par e-mail.

 Ciao !  

2 Comments

  1. claudine
    Posted 27 décembre 2007 at 23 h 06 min | Permalink | Répondre

    Bonsoir Erwin,
    Je viens avec un peu de retard te remercier d’être passé chez moi en laissant une belle photo sur mon livre d’Or et te dire que j’aime ta façon de nous souhaiter un joyeux Noël et une bonne année.
    Je te souhaite à toi et à ton épouse une très belle fin d’année 2007 et tout mes meilleurs voeux pour 2008, que cette nouvelle année soit pleine de bonnes choses pour vous deux et pour vos enfants.
    Mon mari vous souhaite aussi une bonne et heureuse année 2008
    Avec toute notre  amitié … Gros bisous … Claudine et Dany

  2. décorations
    Posted 28 décembre 2008 at 12 h 47 min | Permalink | Répondre

    la salade russe pour noël, c’est "râpé" vu que je ne viens que maintenant te faire un petit coucou ainsi qu’à ta femme; merci pour les deux photos; et je commencerai 2009 avec cette fameuse salade russe…… je vous envoie mes meilleurs voeux pour les 365 jours de 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :