Le Grand Dictateur


 
 

Lundi le 15 octobre 2007

Température sur mon balcon à  11h30 : 16°

 

 15.10.07. 11h30

 Coup d’œil par ma fenêtre à 11h30

 

 

Ça c’est passé un 15 octobre :

 

 

1940   Sortie à New-York du "Dictateur" de et avec Charlie Chaplin.

 

2002   Saddam Hussein obtient 100% de "oui" au référendum présidentiel, contre 99,96% en 1995.

Comment le "monde libre" a-t-il pu accepter ?

Les troupes d’occupation actuelles ont-elles aussi été envoyés en Iraq avec l’approbation de 100% du "monde libre" ! Tout est donc un éternel recommencement ?  

 

charlot

 

J’ai toujours aimé les films de Charlot, le petit bonhomme trépignant et pauvre, à qui arrivaient tous les malheurs de la vie. J’ai depuis toujours applaudis à son engagement contre le racisme, contre l’injustice et contre la pauvreté. C’étai un artiste courageux et engagé.

 

Quand plus tard, j’ai découvert son film Le grand Dictateur, quand j’ai appris qu’il en avait écrit le scénario avant le début de la deuxième guerre mondiale, j’ai admiré l’homme aussi.

Charles Spencer Chaplin, acteur britannique, présenta ce film, qui était son premier film parlant, le 15 octobre 1940 à New York, aux USA, pays qui était alors toujours neutre dans le conflit mondial.

Son pays natal, l’Angleterre, elle était en guerre contre le Troisième Reich d’Adolf Hitler depuis que son armée avait envahie la Pologne en septembre 1939.

Charlot, lui, avait personnellement déclaré la guerre à Hitler le 15 octobre 1940, quand il présenta Le grand Dictateur au publique, il fallait le faire !

Charlie Chaplin avait écrit au sujet de ce film : "Le Dictateur est mon premier film où l’histoire est plus grande que le petit vagabond."

Quand Charlot a voulu rentrer aux USA après avoir présenté son film en Europe, on lui refuse le visa à cause de ses opinions de gauche. Il se décide alors de s’installer en Suisse, sur les hauts du lac Léman, à Corsier sur Vevey. Vevey où j’ai eu le plaisir d’assister, en même temps que lui, à une séance du cirque Knie.

Charlie Chaplin recevra en l954 le Prix international de la Paix.

J’aime bien cette citation qui lui est attribuée :

"Le whisky ! Rien de plus rude à avaler… Dans les pays civilisés on boit du vin !"

 

Voici un petit film en l’honneur de Charles Chaplin :

Hier ein kleiner Film zu Ehren Charles Chaplin :

One Comment

  1. le gars joyeux
    Posted 15 octobre 2007 at 18 h 33 min | Permalink | Répondre

    Salut l’ami,
    toujours aussi enrichissant tes billets. C’est vrai qu’il était magnifique Charlot, il est encore d’ailleurs car on ne se lasse pas de le regarder.
    Par contre, je vais arrêter le Whisky lollllllll
    A+, je vais lire les autres billets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :