La boule à zéro


 

La boule à zéro

 

Il fut un temps où nous autres, les hommes, du sexe dit fort, nous nous moquions des faibles femmes qui obéissaient aux ordres des dictateurs de la mode !

Il suffisait que ces derniers  décrètent que la minijupe était "in" pour que toutes les donzelles et même les mémères se prennent pour Sheila – tu te souviens qui c’est ? La chanteuses aux quettes, celle qui chantait "L’école est finie".

Il suffisait que ces mêmes rois de la mode optent pour  "taille basse" pour que tous les nombrils nous fassent de l’œil, ou alors qu’ils ordonnent "talons super hauts" pour qu’elles aient toutes l’air de cigognes déambulant dans un champs de maïs… 

Oui, nous nous moquions d’elles, mais attention, mes chers frères mâles, vous êtes en train d’en faire tout autant !

Je ne sais pas par qui ou par quoi cela a commencé, mais depuis quelque temps, pour être à la mode il faut que le mâle se rase le crâne !

N’était-ce pas assez chi…ffonnant de se raser chaque jour le bas de son visage ? Faut-il encore se raser le crâne jusqu’à ce qu’il ressemble à une citrouille carrébossue pour être dans le vent ?

Ou alors, faut-il se couper les tifs en brosse archi-court, ce qui est peut-être pratique, mais rien de tel pour ressembler à un évadé de Sing-Sing !

           

Depuis que Barthez et Zidane ont du succès avec leurs crânes rasés, toujours plus de joueurs de foot les imitent.

Il en est de même dans le show-biz, l’un après l’autre succombe à cette épidémie ! Je ne serais pas surpris si un de ces quatre matins, un certain Antoine – tu vois lequel, le sympathique chanteur qui voulait mettre Johnny en cage chez Médrano — je ne serais pas surpris du tout s’il se mettait lui aussi à se raser le crâne.

Même des politiciens, des journalistes ou des reporters, enfin bref, toute la gente masculine se croit plus beau – sinon plus intelligent – en foutant leur crâne à poil…

Un des rares avantages que nous avions sur nos compagnes disparaît ainsi. C’est l’avantage de ne pas trop marcher dans les roublardises publicitaires des chefs de ventes de tous genre.

C’est peut-être ça, l’égalité des sexes ? Mais à ce prix-là, ce sera sans moi et c’est en me marrant un bon coup en voyant les binettes clonées que je clame :

Y A DLA JOIE ! 

 


 

Kahl rasiert…

 

Es ist gar nicht so lange her, da machten wir – das so 

genannte starke Geschlecht – wir machten uns lustig über die "schwachen" Frauen die dem Diktat der Modeschöpfer  folgten.

Diese brauchten nur zu verfügen : das Minijupe ist "in", und schon benahmen sich alle jüngeren oder weniger jungen weiblichen Wesen wie dazumal Sheila – Du erinnerst dich an sie ? Die junge Sängerin  die "L’école est finie" sang. Es genügte, dass dieselben Modekönige sich für einen nackten Bauch entschieden, dass alle Bauchnabel uns zublinzelten, oder dass "hohe Absätze" ausgerufen wurde, damit alle Gänse wie Störche durch ein Maisfeld stolzierten !

Ja, wir machten uns lustig über unsere Gefährtinnen, aber Achtung, meine männlichen Brüder, ihr seid auf dem Weg dasselbe zu tun !

Ich weiss nicht wie es los gegangen ist, und wer damit begonnen hat, aber seit einiger Zeit ist es "Mode" dass das männliche Wesen sich den Schädel rasiert !  

War es nicht schon ärgerlich genug dass man sich jeden Tag das Gesicht rasieren musste ? Soll man sich jetzt noch den "Grind" rasieren bis er wie ein zerbeulter Kürbis aussieht, um "im Wind" zu sein ?

Oder muss man sich die Haare im Bürstenschnitt zustutzen, bis man  einem aus Sing-Sing entflohenen Häftling  ähnlich sieht ?

Seitdem Barthez und Zidane – die französischen Fussballstars – mit ihren rasierten Schädel Erfolg haben, äffen immer mehr Fussballer ihnen nach.

                 

 

Dasselbe im Show-Biz, ein Star nach dem andern fällt dieser Epidemie zum Opfer. Ich wäre gar nicht erstaunt, wenn ein gewisser Antoine – Du siehst doch wen ich meine, der sympathische, langhaarige Sänger – es würde mich also gar nicht wundern, wenn auch er sich den Schädel rasieren würde.  

 

 

Sogar Politiker, Journalisten und Reporter, kurzum, die gesamte männliche Welt glaubt schöner – wenn nicht gescheiter –  zu sein, wenn sie ihren Schädel wie einen Hintern aufpolieren

Einer der wenigen Vorteile den wir gegenüber unserer Gefährtinnen hatten geht damit flöte. Der Vorteil, dass wir den Gerissenheiten der Verkaufschefs nicht so leicht auf den Leim gingen.   

Nähern wir uns damit der sexuellen Gleichheit ? Zu diesem Preis, ohne mich !

Ich werde mich vor Lachen auf dem Boden winden, beim Anblick der geklonten Schädel, und ausrufen :

 

ES HAT FREUDE ! 

 

 

One Comment

  1. youn
    Posted 2 juillet 2006 at 15 h 31 min | Permalink | Répondre

    Pas trouvé votre émail ; voici le mien ;
    treguier.youn@wanadoo.fr
    voici un site  où apparait Erwin :
    http://www.aufeminn.com/wolrd/maternite/prenoms/prenomfiche.asp?prenomid=5646
     
    Si vous cherchez par Google, vous allez trouver un tas de réponses, mais le jour où
    j’ai voulu créer un site : ou youn  ou youhen l’ordi m’a répondu  
    :pris par ;c’étiat des sites Japonais ouCoréens
    Comme,quoi sur la "Toile" il faut s’attendre a tout  !!!!!!
    Je continu mes recherches  A +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :