Banquet surprise


20 décembre 2005

   

Banquet surprise…

 

Bonjour, c’est chic d’être là, d’avoir pris un peu

de ton temps précieux pour venir écouter mes

bêtises… 

Enfin, puisque tu es là, écoute : Je ne sais pas, si

toi aussi, tu ressens en cette période de veille de

fêtes, comme une démangeaison au bout des

doigts,  une envie de prépare un repas de fête ! 

Tu le sais peut-être, j’avais voulu devenir

cuisinier, j’avais commencé un apprentissage de

cuistot, j’avais même déjà des toques  ! 

 

C’est à l’hôtel Château Bellevue à Sierre que j’ai

commencé ce que je croyais être ma carrière

professionnelle. Au bout de six ou sept mois j’ai

été forcé d’abandonner ce rêve, une saloperie

qui s’appelle "coxa vara", une déformation de la

hanche pour cause de manque de calcium,

m’empêchait de marcher ! Dans un de mes

précédant blogs je t’ai déjà parlé de mon séjour

à la clinique qui s’en suivit.

 

Revenons en à mes envies actuelles de préparer

un repas de fête. J’ai envie de te parler d’un

repas qui se préparait dans la cuisine de l’Hôtel

Château Bellevue et où je participais en tant que

pommeau.

 

Je crois qu’il s’agissait d’un banquet du Conseil

d’Etat du Valais qui fêtait quelque chose. A la

cuisine tout le monde était à crans, le chef criait

ses ordres encore plus fort que d’habitude.

 

A un moment donné il m’envoie chercher les

escalopes, déjà toute préparées, au frigo.

Comme une flèche je fonce dans les armoires

frigorifiques, j’ouvre les trois portes successives,

je prends le plateau avec une bonne centaine de

tranches de viande panées et je m’apprête à les

porter au chef. C’est le moment que je choisis

pour glisser et m’étaler de tout mon long

parterre, dans la sciure, les escalopes éparpillées

autour de moi.

Je n’ai pas cherché à comprendre ce qui

m’arrivait, j’entendais déjà le chef hurler après sa

viande ! A toute allure je ramasse les tranches

de viande sans m’occuper de la sciure, elle se

confondait heureusement avec la panure. 

 

À la fin du repas un des grands pontes est venu

à la cuisine, féliciter le chef pour ce bon dîner.

C’est bien la seule et unique fois que j’ai pu

nourrir à la sciure tout un Conseil d’Etats ! J’ai

appris depuis, que la sciure se trouvait pourtant

déjà dans la tête de la plupart des politiciens.

 

Ecoute la farce que toute l’équipe de la cuisine

avait manigancé un jour, farce dont j’étais le

dindon !

Ecoute, écoute : Ce jour là toute l’équipe de la

cuisine m’avait déshabillé, ficelé comme un

cochon de lait et posé sur un énorme plat

argenté. Décoré de moutarde et de mayonnaise,

de la ciboulette piquée dans toiutes les ouvertures de mon corps, garni de citron et de

tomates, ils m’avaient enfourné dans le grand

monte-plats qui permettait de monter les plats de

la cuisine au restaurant, un étage plus haut, et…

c’est envoyé… J’avais bonne mine, sur mon plat,

avec du persil dans le nez et les oreilles, un 

cochon de lait en devait être jaloux ! Je crois que

la trouille des serveuses, quand elles ont ouvert

le passe était encore plus forte que la mienne ! 

 

Si un jour on te sert, lors d’un banquet, du

cochon de lait, pense à moi quant tu vois le persil

vibrer dans ses naseaux…

 

Bon appétit, et à la prochaine.

 

Y a d’la joie … !

 

 

 

One Comment

  1. Thyss
    Posted 22 décembre 2005 at 11 h 58 min | Permalink | Répondre

    BonjourC’est avec un grand bonheur que j’ai lu votre commentaire sur mon blog qui ma donner tout au temps de plaisir de vous lire sur votre spaces.msn . Votre joie de vivre est exeptionnel et j’aimerais placer votre bannière ( ci vous en avez une ? ) sur mon site dans la rubrique des sites amis.Je reviendrais souvent pour vous lire. J’aime beaucoup votre façon d’écrire et cette joie que vous transporter. Encore merci pour votre petit mot.Je vous dis à bientôt en vous souhaitant un merveilleux NOËL.Amicalement.Thyss

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :