j-7


Qu’il est bon de regarder par la fenêtre cette nouvelle magnifique journée toute ensoleillée. Fenêtre fermée, dehors il fait trop froid pour moi. Je ne supporte plus du tout la fraîcheur sur mon côte hémiplégique.
Ce sera toujours un mystère pour moi, pourquoi je ne sens pas de douleur quand je butte contre un obstacle, ou quand le pied ou le bras sont coincés, et de susauter si la moindre petite mouche a le toupet de se poser sur mon bras, mon visage ou ma jambe de ce même côte de mon corps, pourtant "paralysé" ! Et pourquoi le froid crispe-t-il mon bras droit et pas du tout le gauche ?
Je ne te raconte pas cela pour pleurnicher, non, je me demande si tu peux t’imaginer cette situation ? Je raconte et je ressens cela comme quelque chose de drôle et j’en ris…
A demain, tu viendras ? Nous rigolerons encore, ciao ! 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :